ACCUEILL’AFASPA vous conseille...LIVRES
Dernière mise à jour :
lundi 24 juin 2019





   
LES COMMUNISTES ET L’ALGÉRIE, des origines à la guerre d’indépendance, 1920-1962
Liste des présentations de l’ouvrage en février dans Paris
vendredi 1er février 2019
Alain Ruscio, Dr d’État en Histoire, a publié au fil des années une trentaine d’ouvrages sur les colonies françaises. Dont son dernier, Nostalgérie, l’interminable histoire de l’OAS, La Découverte, Paris, 2016. Il présente aujourd’hui son nouvel ouvrage : Les communistes et l’Algérie, des origines à la guerre d’indépendance 1920-1962 paru aux éditions La Découverte (661 pages)

Présentation

C’est un paradoxe : l’histoire du communisme, reste, aujourd’hui encore, alors que ce mouvement n’a plus, dans la vie politique, ni le poids, ni la force d’attraction d’antan, un objet de controverses à nul autre pareil, en « pour » et en « contre ». Cet état d’esprit atteint un paroxysme lorsqu’il s’agit d’évoquer les actions et analyses du communisme - français et algérien - face à la question coloniale en Algérie, des origines dans les années 1920 à la guerre d’indépendance (1954-1962). Et s’il était temps, écrit Alain Ruscio, de sortir des invectives ?

C’est l’ambition de cette somme exceptionnelle, qui propose une plongée dans les méandres - le mot s’impose - des politiques communistes des deux côtés de la Méditerranée (PCF et PCA) durant plus de quatre décennies. Des tout premiers temps, lorsque le jeune parti commençait à s’affirmer et tentait de briser le consensus colonial, aux tempêtes de la guerre d’Algérie, en passant par les espoirs et illusions du Front populaire. Les relations avec le nationalisme algérien, qui ne furent jamais simples, sont amplement analysées, avec le récit d’un grand nombre d’épisodes ignorés ou mal connus et l’évocation de parcours de multiples acteurs, qui donnent chair à cette saga.

Novateur, l’ouvrage d’Alain Ruscio ne l’est pas seulement par son esprit. L’historien a utilisé tous les fonds d’archives spécialisés, dont celles du PCF, désormais accessibles, révélant des documents totalement nouveaux. On découvrira, au fil des pages, non pas une ligne politique, mais une succession, et parfois une cohabitation, de logiques et de pratiques.

Un certain nombre de rencontres-débats avec les lecteurs sont déjà programmées en ce mois de février.

7 février, 19 heures : Librairie Résistances, 4 villa Compoint, 75017 Paris, M° Guy Moquet

8 février, 16 h. 45 à 17 h. 45 : Maghreb-Orient des Livres, Association Coup de soleil, Hôtel-de-ville de Paris, M° Hôtel-de-ville

13 février, 19 heures : Siège du Comité national du PCF, place Fabien, 75019 Paris, M° Colonel Fabien. Animation : Guillaume Roubaud-Quashi, responsable du secteur Archives.

27 février, 19 heures : « Lieu-Dit », 6 rue Sorbier, 75020 Paris, M° Ménilmontant ou Gambetta, Amis du Monde Diplomatique Ile-de-France

28 février, 12 h. 30 à 14 h. : IREMMO (Inst. de Recherche et d’Études Méditerranée -Moyen-Orient), 7 rue des Carmes, 75005, M° Maubert-Mutualité. Modération : Dominique Vidal, journaliste et historien.

Sommaire

Introduction

« Ni cet excès d’honneur, ni cette indignité »

Première partie

Un parcours non linéaire : les communistes et l’Algérie, 1920-1954

Chapitre 1

La société française et la question coloniale, 1920-1954

Chapitre 2

Le PCF et la question coloniale (de 1920 à 1935)

Chapitre 3

En Algérie : du « point de vue esclavagiste » à la radicalité anticolonialiste (1920-1935)

Chapitre 4

L’esprit Front populaire (1936-1939)

Chapitre 5

L’Algérie dans la Seconde Guerre mondiale et le traumatisme des massacres de 1945

Chapitre 6

Vers une reprise des combats nationaux (automne 1945-1954)

Chapitre 7

Communistes français et nationalistes algériens avant 1954

Seconde partie

Des communistes en guerre d’Algérie, 1954-1956

Chapitre 8

Le terreau : la société française et la guerre d’Algérie

Chapitre 9

Le communisme de Guerre froide : état des forces... et des faiblesses

Chapitre 10

Communistes français et nationalistes algériens pendant la guerre d’indépendance : l’impossible entente

Chapitre 11

Le PCF et la première année de l’insurrection nationale

Chapitre 12

Le PCA et les premiers temps de l’insurrection nationale

Chapitre 13

Le PCF : grands thèmes d’une propagande

Chapitre 14

Les communistes et le droit à l’indépendance de l’Algérie

Chapitre 15

Le PCA en 1956 : les grands engagements

Chapitre 16

Le PCF en 1956 : les grands balbutiements

Troisième partie

Des communistes en guerre d’Algérie, 1957-1962

Chapitre 17

Analyse d’une mobilisation avortée : le 17 octobre (1957) des communistes

Chapitre 18

Le PCA, 1957-1962 : frères de combat et de douleur (Audin, Alleg et tant d’autres)

Chapitre 19

Le PCF et les soldats du contingent

Chapitre 20

L’engagement des avocats et des intellectuels

Chapitre 21

Le PCF et la Troisième gauche : rencontres, rivalités, controverses

Chapitre 21

Face à la Ve République et aux évolutions du gaullisme

Conclusion

Les communistes ont-ils été « bons par rapport à eux-mêmes » ? (Aragon)