ACCUEILL’Afrique bouge< Burkina Faso
Dernière mise à jour :
lundi 19 septembre 2022





   
LIBERTE POUR OLLO MATHIAS KAMBOU
lundi 19 septembre 2022
Elles sont loin les promesses « d’ère nouvelles » et « d’arrêt de tous les abus des régimes précédents » avec du MPSR arrivé au pouvoir ! La réalité est toute autre, 5 mois après le putsch. Preuve en est la volonté de faire taire une organisation très active dans le mouvement citoyen qui a chassé Blaise Compaoré, le dictateur-assassin, condamné par la justice de son pays.

Ce qui s’est passé le 5 septembre, prête à penser que l’on est revenu à des pratiques d’un autre âge : l’arrestation et l’incarcération d’Ollo Mathias Kambou, dirigeant du Balai citoyen, littéralement enlevé par des hommes en civil sous l’accusation « d’outrage à chef d’Etat », suite au bilan promis sur les cinq premiers mois d’exercice du pouvoir présenté par le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, investi de la présidence d’une transition fixée à trois ans.

Les propos incriminés : " Il a raté une occasion en or de fermer sa bouche d’indigne, d’anti PATRIOTE, de traite, de déshonneur, d’incompétent, de promoteur de criminels, de cancre, et surtout de ce qu’il y a de plus malheureux à la tête d’un pays !!!" ?

Ces accusations importantes contre le chef d’État après suite à la caricature de bilan présenté, demandaient tout au plus à être démenties par des chiffres et des faits relatifs à ces cinq mois écoulés. La déception est grande car ce chef putschiste avait suscité un fort espoir dans le pays. Sa réaction est brutale car la mise en liberté a été rejetée suite à la première audience du procès qui s’est tenu le 16 septembre.

Burkina 24, rapporte une autre inquiétude : « lors d’une manifestation du Balai citoyen, les gros bras d’une des nombreuses OSC (organisations de la société civile) qui naissent comme des champignons pour soutenir les putschistes, ont attaqué la manifestation faisant un blessé ».

Pour Maître Prosper Farama, l’un des avocats, l’infraction reprochée « d’outrage au chef de l’État » est une infraction du moyen âge. « Il faut savoir que dans aucune démocratie moderne au monde, vous ne trouverez encore ce type d’infraction. Quand on est dans un État de droit, quand on est dans une démocratie, il faut savoir que quand on est un homme politique, il faut admettre que la critique politique quelque fois très choquante peut être adressée contre vous ».

Ollo Mathias Kambou a bénéficié d’un soutien de certaines organisations de la société civile du Sénégal et du Mali qui ont dépêché des avocats pour qu’ils se joignent à leurs confrères du Burkina pour plaider en sa faveur.

La prochaine aura lieu le 23 septembre.

Dans la rubrique :
  1. Contre l’impunité de l’assassinat de Norbert Zongo et de ses trois compagnons
    18 décembre 2006

  2. MANIFESTATIONS DANS DE NOMBREUSES VILLES DU BURKINA FASO
    16 mars 2008

  3. BURKINA-FASO : LA JEUNESSE SE SOULÈVE
    28 février 2011

  4. Grande soirée publique « Justice pour Thomas Sankara » Solidarité avec le peuple burkinabè, le Vendredi 1er juillet 2011 à Paris
    22 juin 2011

  5. JUSTICE POUR THOMAS SANKARA, JUSTICE POUR L’AFRIQUE
    16 mars 2014

  6. MOBILISATION CONTRE UNE RÉVISION CONSTITUTIONNELLE
    28 août 2014

  7. Blaise Compaoré en maître du tripatouillage de constitution
    22 octobre 2014

  8. AVEC LE PEUPLE DU BURKINA FASO. NON AU POUVOIR À VIE, NON AU TRIPATOUILLAGE CONSTITUTIONNEL
    29 octobre 2014

  9. Une nouvelle page s’écrit au Burkina Faso
    4 novembre 2014

  10. SAMEDI 8 NOVEMBRE 2014, MANIFESTATION DEVANT L’AMBASSADE DU BURKINA FASO A PARIS, DE 15H à 18H
    7 novembre 2014

  11. Miriam Sankara reçue à l’Assemblée Nationale française
    18 juin 2015

  12. Claude Bartolone, s’oppose à l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire sur l’assassinat de Thomas Sankara
    12 juillet 2015

  13. Le Régiment de Sécurité Présidentiel de Compaoré, félon à la République
    18 septembre 2015

  14. Les autorités françaises doivent arrêter François Compaoré
    11 octobre 2017

  15. Arrestation de François Compaoré en France sur mandat international
    30 octobre 2017

  16. AVANCÉE SIGNIFICATIVE DANS L’AFFAIRE SANKARA !
    16 février 2018

  17. A quand le début de la fin de l’impunité au Burkina Faso
    2 mars 2018

  18. Communiqué de presse : Affaire Sankara : Ça avance au Burkina, ça traîne en France...
    20 octobre 2020

  19. Impressions et et quelques analyses
    3 avril 2021

  20. Affaire Sankara. Le procès vite ! ... Blaise Compaoré doit être extradé et la France doit coopérer !
    15 avril 2021

  21. Affaire Thomas Sankara et ses compagnons. Enfin un début de justice !
    11 octobre 2021

  22. A propos du procès sur l’assassinat du Président Sankara reporté au 25 octobre
    13 octobre 2021

  23. Communiqué du réseau international justice pour Sankara justice pour l’Afrique
    7 février 2022

  24. Pour la souveraineté du Burkina Faso sur les transorts
    6 mars 2022

  25. Affaire Sankara et compagnons. Un procès salutaire mené à terme. Mais le combat pour la vérité continue
    7 avril 2022

  26. Communiqué du Front patriotique
    8 juillet 2022

  27. Communiqué du Réseau international Justice pour Sankara justice pour l’Afrique
    8 juillet 2022

  28. Lettre ouverte à Madame la Ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso
    27 juillet 2022

  29. LIBERTE POUR OLLO MATHIAS KAMBOU
    19 septembre 2022